banniére1

L'APEFE récompensée par l'INDH

Imprimer

Le vendredi 18 Mai 2018, le Ministère de l’Intérieur, Coordination Nationale de l’INDH, a célébré le 13ème anniversaire de l'INDH. Durant cet événement, l’INDH a remis un trophée à l’APEFE pour les efforts fournis pour le soutien à l’entrepreneuriat féminin au Maroc à travers le programme Min Ajliki.

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), fondée au Maroc en 2005, vise la lutte contre la pauvretéla précarité et l’exclusion sociale à travers la réalisation de projets d’appui aux infrastructures de base, projets de formation et de renforcement de capacités, d’animation sociale, culturelle et sportive ainsi que la promotion d’activités génératrices de revenus et d’emplois.

De par son aspect novateur, l’INDH se fonde sur une nouvelle philosophie et un nouveau style de management prônant des valeurs telles que la dignité humaine et la participation de la population concernée à travers le diagnostic participatif et la déclinaison des besoins exprimés en projets. De plus, la bonne gouvernance et la pérennité s’ajoutent à ces valeurs qui confortent une gouvernance démocratique qui donne la possibilité à tous les acteurs du développement de s’impliquer fortement dans le processus de prise de décision de la chose publique.

Aujourd’hui, les chiffres sont là et témoignent des succès accumulés par l’INDH. En effet, à fin 2016, on compte 42.475 projets mise en place qui ont bénéficié à près de 10,4 millions de personnes notamment à travers la création de 8.300 activités génératrices de revenus.

Pour rappel, le programme Min Ajliki vise à la promotion de la femme marocaine par l’affirmation de ses compétences et de sa capacité à enrichir et développer le réseau économique. Les résultats engrangés par le programme témoignent d’un engouement sans précédent : 500 cadres formés à l’accompagnement des porteuses de projets, 60.000 femmes sensibilisées  dont 700 formées à l’entrepreneuriat et 1200 accompagnées en création d’entreprises.

Suite au succès de ce programme, une seconde phase "Min Ajliki 2.0" a pris corps en 2017 et a pour ambition de s’étendre à l’ensemble des Régions du Maroc jusqu’en 2021.   

C’est la première fois qu’une agence de coopération belge est récompensée par une institution telle que l’INDH et l’APEFE met tout en œuvre afin que la deuxième phase du programme puisse continuer à rencontrer un succès aussi exemplaire et fructueux.

 

Pour en savoir plus sur le projet : http://minajliki.ma

Via Facebook : https://www.facebook.com/minajlikimaroc/

 

L'APEFE récompensée par l'INDH

 

 

 

Maroc : Min Ajliki 2.0

Imprimer

160512-maroc-minajliki-

Du 9 au 12 mai 2016, une délégation de l’Agence nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) du Maroc, emmenée par son Directeur général, Monsieur Anass DOUKKALI, a séjourné à Bruxelles dans le cadre du programme Min Ajliki, mis en œuvre en partenariat avec l’APEFE. L’objectif de cette mission était de préparer la prochaine stratégie de Min Ajliki 2.0. Le programme est en effet appelé à se développer à partir de janvier 2017 sur une durée minimale de 5 ans.

Lire la suite...

Meryem Bennani ou la passion du récit

Imprimer

2015 MC Temoignage MeryemAu Maroc, le programme Min Ajliki s’articule autour du renforcement des capacités des structures nationales liées au développement de l’entrepreneuriat féminin. En renforçant les institutions chargées d'appuyer les femmes entrepreneures, Min Ajliki contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie, ainsi que celles des communautés dont elles assurent la survie. Témoignage de Meryem Bennani, illustratrice indépendante, fraîchement sortie de l'incubateur de Casablanca.

Lire la suite...

Un partenariat innovant pour l'entreprenariat féminin à Casablanca

Imprimer

APEFE Universite Hassan 2 II Partenariat Min Ajliki Femmes EntrepreneuresUn projet innovant en matière d'entreprenariat féminin est en train de voir le jour à l'Université Hassan II de Casablanca : l'université travaille sur le développement d'un accélérateur de création d'entreprise. L'objectif ? Aider les étudiantes à trouver un modèle économique adapté, à établir un projet d'entreprise, à créer des liens avec les clients et à mobiliser des financements.

Lire la suite...

Connexion